Tu n’es pas seul(e)

Satia est une jeune fille de 18 ans qui décide aujourd’hui de partager avec Omena ses expériences personnelles sur tout types de violences psychologiques.

Aujourd’hui je vais vous parler des relations toxiques. Mes paroles sont destinées à tous ceux qui n’arrivent pas à s’en sortir. Vous n’êtes pas seuls face à tout ça. Je vous comprends et je vous livre mon témoignage.

La première chose que je voudrais dire est que vous êtes des personnes formidables qui méritent vraiment le meilleur que la vie puisse offrir. On ne se rend pas toujours compte qu’on est dans une relation toxique. Parfois ce n’est jamais évident . Notre entourage nous conseille de mettre fin à cette relation mais il y a en nous un sentiment qui nous empêche de tout lâcher en donnant dix millions d’excuses et de chances à la personne. Cela nous force à nous accrocher en espérant que c’est en faisant beaucoup d’efforts de notre côté que tout pourrait s’arranger.

Jours et nuits je ne mangeais pas. Je pleurais pour cette personne , je donnais tout pour cette personne tout en sachant que cette personne n’a vraiment rien à cirer de mes sentiments. Un mec qui ne veut pas changer de lui-même ne changera jamais peu importe ce que vous ferez parce qu’au final vous serez la seule à en souffrir.

Je me suis battue pour mon couple, retourner la Terre entière, faire tous les efforts possibles pour que le fil ne se coupe pas. Pardonner. Mais j’ai compris que tout cela ne changera jamais une personne qui n’a aucune envie de faire des efforts pour vous. Des fois je me retrouvais à bout et fatiguée de ma vie et il y avait en moi une envie de tout lâcher.

À ce moment où il sentait qu’il me perdait, il a fait de petites attentions pour me retourner le cerveau. J’étais si heureuse mais manipulée. C’était stupide mais je suis tombée dans le piège.

C’est vrai ça fait mal de l’intérieur: tous ces espoirs mais j’ai arrêté de perdre mon temps au moment où j’ai compris qu’un amour non-réciproque est un amour toxique, un amour ou la tristesse la peur te suivent à tout temps .

Mais je m’en suis sortie , j’ai appris à reconnaître mes valeurs , à avoir du respect et de l’estime pour moi .

Je vous promets que vous sentirez un poids partir de vous quand vous serez enfin prêts à vous consacrer à vous et à vous détacher de cette « tumeur ».

Sachons nous aimer comme nous sommes et acceptons nous. Sachons pardonner la personne pour toute la douleur qu’elle nous a infligée. Il est primordial de passer à autre chose, parce que garder rancune serait garder un souvenir horrible caché dans notre cœur et conscience . Sachons attendre et ne nous forcons pas à trouver en une personne notre idéal parce que l’idéal nous n’aurons pas à le chercher mais il viendra à nous.

« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi- même mais il est impossible de le trouver chez les autres » -Bouddhas -

Satia Farez

Initiated in Madagascar, we are a global movement promoting Social-Emotional Intelligence in hopes to break the cycle of emotional abuse around the world.

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store